0

🍠Diète Cétogène ou Régime Sans Sucre ? Les Conseils du Dr Jean-Michel Cohen


Je suis sûr que vous regardez comme moi sur le web tous les régimes qui apparaissent, que vous en cherchez des nouveaux que vous avez vu passer à un moment donné la diète cétogène et vous voulez savoir ce que c’est ? Bienvenue sur la chaîne Jean-Michel Cohen, la chaîne où on ne parle que de nutrition et où on ne vous raconte pas de salades ! Alors oui la diète cétogène c’est un mot qui est apparu… alors il m’agace un peu déjà au départ, le mot “la diète cétogène” c’est pas très clair. Diète, en principe, c’est quasiment apparenté au jeûne et cétogène c’est la production de corps cétoniques. Donc diète cétogène, si je faisais un jeûne et bien ça serait normal. Quand vous faites un jeûne, vous ne mangez plus rien, votre organisme utilise ses propres ressources c’est-à-dire son corps lui même pour fournir tous les nutriments indispensables au bon fonctionnement, donc pour survivre. Et dans ces cas là, vous allez fabriquer des circuits métaboliques différents pour essayer de donner à votre cerveau du sucre, pour essayer de conserver le maximum de protéines, et grosso modo pour essayer d’avoir une activité normale bien que vous n’ayez pas d’alimentation. Les trois phases des régimes les plus fréquentes c’est : soit les régimes mono- alimentaires. Style le truc, les monodiètes à base de raisin, à base de pommes etc. – Salut !
-Mangez des pommes ! -Ha oui ! C’est bon les pommes pour la santé ! On en a déjà parlé, archi stupide quand vous vous alimentez que de pommes que de raisin vous manquez de plein de choses c’est juste que vous prenez des calories sous une forme d’un aliment exclusif que ça vous dégoûte des autres aliments que vous en avez marre de manger celui là qu’au bout d’un moment vous avez une sensation diminution de notre appétit et j’ai ce qui est en général crée la réussite de ce type de régime c’était un désintérêt pour la nourriture mais régime profondément déséquilibré. Et vous avez les deux autres catégories de régimes qui sont les régimes sans sucre et les régimes sans graisse. Alors quand vous faites un régime sans sucre. Alors les sucres c’est soit des sucres lents pâtes, riz, semoule, pommes de terre… soient des sucres simples comme le sucre en morceaux, le sirop d’agave, le sirop d’érable. Quand vous faites des régimes sans sucre ce qui est certain c’est que ce sont les régimes les plus rapides qui puissent exister et on a une démonstration qui nous dit qu’avec moins de 40 g d’hydrates de carbone par jour c’est à dire 40 g de sucre allez, retenez ça, que ce soit des sucres lents ou des sucres rapides, on a les amaigrissement les plus rapides. Et puis vous avez les régimes sans graisse. L’avantage des régimes sans graisse c’est essentiellement qu’un gramme de graisse valant 9 calories et bien on pense qu’on fait énormément d’économies quand on fait des régimes sans graisse, parce que bien-sûr on prend pas d’huile et de beurre mais on évite tous les produits gras style les poissons gras, les viandes grasses, les aliments gras, les plats préparés etc. Et donc finalement c’est la réduction des calories qui est le plus important dans les régimes sans graisse. Alors les régimes sans sucre il portent un nouveau nom aujourd’hui, ça s’appelle les diètes cétogènes. Ce qu’on appelle la diète cétogène aujourd’hui c’est une appellation marketing en fait ça consiste à faire un régime quasiment sans glucides donc et des sucres complexes et les sucres rapides, et relativement riche en lipides et en protéines. Bon eh bien c’est normal que ça soit riche en lipides et en protéines parce qu’il faut quand même nourrir les individus. Alors pourquoi ça marche les diètes cétogènes on parle d’abord de pourquoi ça marche et après je vous explique pourquoi c’est un peu compliqué. Alors pourquoi ça marche ? C’est parce que comme vous avez besoin de sucre dans votre corps pour faire vivre votre cerveau et vos muscles, il faut bien trouver une source de sucre si vous le privez complètement de sucre. Eh bien il existe un circuit métabolique particulier qui fait qu’à partir des graisses et des protéines vous allez refabriquer du sucre. Donc ça permet quoi ? Ca permet d’éviter d’avoir à consommer des sucres mais en même temps ça permet l’utilisation des graisses et des protéines pour les transformer en glucides et en même temps que vous voulez transformer en glucides vous consommez l’énergie nécessaire pour passer d’un composé un autre composé. Parce que passer d’un lipide à un sucre ça coûte de l’énergie, donc ça diminue la valeur énergétique des apports alimentaires, et en même temps, ça permet de réduire le stockage de ce qu’on a consommé sous forme d’aliments, sous forme de lipides et de protéines. – Ha tttttttttt !!! Il ne faut pas mélanger les lipides et les glucides ! -Ho !!! où avais-je la tête ? Deuxième argument qui va en faveur des régimes cétonique c’est que quand vous utilisez les corps cétoniques en fait les corps cétoniques ça sert d’énergie, comme le sucre. Et on peut penser que même cela peut servir à 75% pour l’énergie pour nourrir le cerveau et vous savez que le cerveau c’est ce qui consomme le plus de sucre dans le corps donc les corps cétoniques c’est intéressant mais le deuxième intérêt des corps cétoniques à condition de ne pas en abuser, eh bien les corps cétoniques, c’est un produit qui coupe l’appétit. Donc ça veut dire que vous avez deux avantages : vous utilisez les graisses et les protéines pour fabriquer des sucres. Vous diminuez le rendement énergétique des graisses et des protéines vous saturez probablement l’appétit parce qu’on sait maintenant que la consommation de graisse a un impact comme la consommation de sucre quand on disait que le sucre baisse donc on a envie de manger, c’est la même chose quand on donne un peu de graisse on a moins envie de manger, donc il y a l’impact de ces graisses, il y a la saturation des protéines qui coupent l’appétit puis il ya cette transformation en corps cétoniques si bien que dans l’ensemble finalement c’est un régime qui coupe assez bien
l’appétit, et qui en même temps augmente le rendement énergétique des lipides et protéines donc c’est pas inintéressant.
Alors le problème c’est quand vous regardez la littérature scientifique de ce type de régime. Moi j’ai regardé quand même pour voir ce que ça donnait parce qu’il y en a d’autres qui ont expérimenté avec ça. Les effets secondaires de ça, eh bien c’est fatigue, maux de tête, nausées, difficulté à se concentrer, c’est quand-même assez chaud. Et par la suite peuvent apparaître des crampes et de la constipation et ensuite on a même les calculs rénaux. Alors vous voyez, ça vous rappelle quoi ? Ca vous rappelle les régimes hyperprotéinés. Pourquoi ? Eh bien parce que dans les régimes hyperprotéinés quand vous hyperprotéinisez vous êtes obligés de diminuer le reste donc vous diminuez les sucres et les graisses. Donc on a un peu les mêmes inconvénients dans les diètes cétogènes qu’avec les régimes hyperprotéinés. C’est pour ça que l’intelligence de ces régimes se serait pas de faire une diète cétogène tout de suite ça serait commencer à baisser progressivement les sucres, tout doucement. Par exemple limiter totalement les sucres rapides, même les fruits, mais conserver les pâtes, le riz, la semoule… On appelle ça les régimes “low carb” en américain. Et puis ensuite passer éventuellement une diète cétogène où on abandonnerait les sucres par séquences puis on reprendrait autre chose éventuellement par la suite. Voilà ça fait partie de ces régimes marketing qui sortent de temps en temps qui marchent. Mon opinion là-dessus c’est que finalement les régimes ils sont tous carencés mais l’alimentation de tous les jours elle est carencée. La vraie intelligence c’est de se consacrer de temps en temps à quelques périodes de régime et pas plus. Et puis par moment reprendre une alimentation normale et équilibrée. J’ai regardé également dans un livre américain une des recettes, par exemple ça donnait ça : dans une diète cétogène : le matin c’était un café avec un peu d’huile de coco, c’est pas dur à faire mais ça doit être dégueulasse, mais on rajoutait des oeufs brouillés avec du paprika donc en fait grosso modo c’est un régime protéiné avec un peu de graisse. Au déjeuner il y avait une salade d’endives aux noix et puis avec du roquefort un confit de canard… yes 🙂 Des haricots verts et le dîner c’était asperges, soufflés au fromage et un chocolat chaud. Donc vous voyez il y a des trucs sympas dans ce régime il faut pas oublier les contre indications de ce type de régime. Moi si je le faisais, je ferais très attention à deux choses : 1 la nature des matières grasses que j’utiliserais. Je blinderais un maximum en oméga-3. 2ement j’amplifierais les fibres sous une façon plus astucieuses quitte à utiliser par exemple de la chicorée ou de l’eau d’Hépar. Mais ça peut-être que je vous le conseillerai dans un nouveau livre. Je sais pas et je suis en train d’y réfléchir. Voilà si vous avez aimé cette vidéo vous la likez et vous la partagez, et même vous vous abonnez ! Vous avez le droit de commenter aussi et si vous avez envie de faire un bilan minceur gratuit vous cliquez ici sur Savoir Maigrir. A bientôt les Zamis !

William Babineau

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *